Menu

Comment leur apprendre la propreté?

mardi 31 janvier 2017


http://mamandejumelles.blogspot.com/2017/01/comment-leur-apprendre-la-proprete.html

L'apprentissage de la propreté est une étape est bien souvent terrifiante pour nous, parents de jumeaux !

Mais bon, pour tous les parents en fait!!

Comment les rendre propres tous les deux ?

Je vais essayer de vous donner quelques pistes…

Une étape marquante :


Je pense que je me souviendrai toute ma vie de l’apprentissage de la propreté de mes petites terreurs (ouuuuuuups…) princesses adorées! Une à deux lessives par jour, un état de fatigue permanent,… Elles m’en ont fait voir de toutes les couleurs ! Enfin, surtout du jaune et du marron! Un de leur tour favori, c’était  d’attendre que je sois occupée à changer la première qui avait sali sa petite culotte, pour aller se planquer dans un coin et salir la sienne également…


J’ai épluché je ne sais combien de livres et articles sur le sujet de la propreté, et au final cela nous a pris malgré tout des mois et des mois… Je ne sais pas s’il existe véritablement une méthode miraculeuse, et c’est vrai que lorsqu’on en a deux à « éduquer » en même temps, il ne faut pas se faire d’illusions, c’est compliqué… 

En tous cas je crois que la première chose à éviter, c’est de vouloir commencer trop tôt. Des enfants propres à 18 mois, ça reste extrêmement rare (si c’est le cas chez vous, tans mieux pour vous ! quelle chance !). Si vous calculez combien vous dépensez par mois en couches, vous allez sans doute vouloir accélérer les choses... Mais pas si sûr que ça soit une bonne idée... Si vous cherchez des idées pour dépenser moins, lisez plutôt ceci: Comment faire des économies? 6 conseils pour alléger le budget.

Il paraît qu’il faut attendre qu’ils soient prêts, mais comment sait-on qu’ils sont prêts ??? C’est pas comme si ils se réveillaient un matin en disant « Maman, maintenant je veux aller sur le pot ! »… Si ?? Alors au final, c’est plus ou moins les parents qui jugent que les enfants sont prêts ou non…

J'avais lu quelque part, je ne sais plus où, qu'une bonne méthode pour savoir si un enfant est prêt à être propre, c'est s'il est capable de monter les escaliers debout tout seul, parce que cela veut dire qu'il est capable de contrôler ses sphincters.

Différentes méthodes qui n’ont que moyennement marché :


A un moment, on était tellement à court d’idées qu’on avait tenté d’instaurer un système de récompense alors que j’y étais totalement opposée au début, me disant qu’une fois que cela serait instauré on ne pourrait plus y échapper (leur donner une image, un magnet à coller sur le frigo…), mais en vérité elles s’en fichaient royalement et on a vite arrêté.

On a aussi fini par essayer de leur mettre un dessin animé pendant qu’elles étaient sur le pot, pour qu’elles tiennent un peu en place. Ca fonctionnait moyennement… Elles faisaient parfois dans le pot, et parfois elles attendaient la fin du dessin animé pour qu’on leur remette la culotte, et elles faisaient dedans…

On a bien sûr aussi tenté de leur lire des histoires sur le sujet : « machin truc va sur le pot », « bidule devient propre », « rantanplan devient un grand »… Elles adorent les livres, mais ceux-là n’avaient pas l’air de leur faire grande impression, même si elles aimaient bien qu’on leur lise !

jumeaux-jumelles-pot-apprentissage-propreté-conseils
Je crois que c'est un chapeau, non?
On a aussi essayé de mettre leur pot dans les toilettes, pour les emmener faire pipi en même temps que nous, pour qu’elles fassent comme « les grands ». Mais là aussi, pas un franc succès… Ni leur faire essayer les toilettes d’ailleurs…

On pensait enfin qu’en allant à l’école, elles allaient forcément faire comme les autres et prendre le rythme. Mais là encore, il a fallu de la patience (de la part de la maîtresse et de l’ATSEM cette fois !!). Par contre, on a eu l’extrême chance de tomber sur une école très très très compréhensive !!  On en a récupéré des sachets de vêtements sales !

Et puis un jour (cela faisait un mois qu’elles allaient à l’école le matin), la maîtresse a dit : « si elles ne sont toujours pas propres dans 15 jours (après les vacances scolaires de février), il faudra qu’on en reparle… ». L’air de dire : « vous allez les garder chez vous ». Et heureusement, c’est là qu’il y a eu le déclic !




Les méthodes que je n'ai pas voulu essayer:
- leur hurler dessus (même si parfois, sous l'effet de la fatigue, il nous est arrivé de perdre un peu notre sang froid...)
- les punir (je ne suis pas sûre de l'utilité... mais c'est mon opinion...)
- leur faire ramasser (de toute façon, j'aurai eu encore plus de boulot à repasser derrière elles...)


Ce jour où j'ai cru devenir dingue...


Malgré toute ma bonne volonté, et ma très grande patience, il y a quand même un jour particulier où j'en ai eu vraiment assez...

J'avais couché mes puces pour la sieste, et je les entendais se relever de leurs lits et faire la foire dans leur chambre, comme ça leur arrive parfois.

Je suis donc montée les voir pour les recoucher, et là... horrible... du caca partout!! L'une d'elle avait fait caca par terre, avait dû mettre ses doigts dedans et les avait essuyé sur le mur, sur son doudou, dans ses cheveux, sur le fauteuil dans la chambre...

Et moi qui espérais me reposer un peu pendant leur sieste... On peut dire que c'était plutôt raté! J'en avais tellement marre de nettoyer, laver, tout changer! Jamais de ma vie je n'avais lavé autant de petites culottes!!

Heureusement, c'est la seule fois où c'est arrivé, car au final ça ne l'a pas amusé de jouer avec son caca (oui, oui, il paraît que certains trouvent ça amusant, j'ai donc échappé à encore pire!), elle cherchait juste à s'essuyer, ou à faire une fresque murale qui sait?!


Enfin, la propreté (quasi) acquise !:


Au final, ce qui a fonctionné le mieux avec mes filles, c’était de les féliciter avec insistance quand elles avaient fait un pipi dans le pot, et de les laisser aller le vider toute seule dans les toilettes et tirer la chasse d’eau elle mêmes.

Il nous est même arrivé de chanter et de danser en tapant des mains tellement on était contents qu’elles y arrivent (si vous vous posez la question : oui, je me rends compte en l’écrivant que ça peut paraître un peu fou fou fou… c’est déjà bien de s’en rendre compte non ?).

Peut être aussi que nous étions trop souvent derrière elles (oui d’accord, surtout moi…), à leur demander si elles avaient envie de faire pipi, si elles voulaient aller sur le pot, etc… : si elles n’ont pas envie, ça ne sert à rien d’insister… Une fois qu’elles ont compris où est le pot et à quoi il sert, si elles n’y vont pas c’est bien qu’elles ne veulent pas y aller… ! Il faut essayer de les laisser se décider par elles-mêmes… (facile à dire quand tout ça est derrière nous n’est-ce-pas ?!)

En tous cas, aujourd’hui elles ont trois ans et demi et sont (quasiment) propres tout le temps ! Elles ont leurs pots dans leur chambre et au rez de chaussée également, et savent y aller quand elles ont besoin, sans forcément nous appeler pour avoir de l'aide (si, si , vous verrez, ça viendra un jour!). Elles commencent aussi à bien aimer aller sur les "grands" toilettes, ce qui est plutôt chouette, car ça évite d'avoir à vider les pots...

Oui, il y a encore des petits accidents, parfois à l’école, rarement à la maison (plus souvent pour la grosse commission que pour la petite… Je crois qu’elles ne voudraient pas me priver du plaisir extrême (!!!!) de nettoyer des petites culottes de caca une fois de temps en temps…). 

Comment ne pas craquer? Et bien comme souvent avec les enfants, un seul mot d’ordre : patience ! Et ne pas désespérer, après tout, ils finissent tous par y arriver !

Si vous connaissez des petites astuces qui ont fonctionné chez vous, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour en faire profiter celles et ceux qui cherchent des conseils… Merci pour eux !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire