Menu

Jamais sans ma tétine

lundi 20 mars 2017

 http://mamandejumelles.blogspot.com/2017/03/jamais-sans-ma-tetine.html


Mes filles et leurs tétines: une grande histoire d'amour!

Elles ont trois ans et demi, et je me demande parfois à quel âge elles arriveront à s'en détacher.



Pour ou contre la tétine?



A la base, je n'étais pas forcément en faveur de leur donner une tétine.


J'aurais préféré qu'elles prennent leur pouce, pour ne pas avoir à me lever la nuit pour leur remettre leur tétine.

Mais en fait, comme pour beaucoup de choses, j'ai remarqué qu'il y a les idées qu'on se fait de l'éducation, et à côté il y a la réalité!...

La réalité, c'est que mes puces sont nées tellement tôt qu'elles ont passé quatre mois et demi à l'hôpital.

Nous étions à leurs côtés aussi souvent que possible, mais en notre absence, il leur fallait bien du réconfort... Sans parler du besoin juste physique de téter quelque chose (à défaut de téter mon sein...).

Nous avons donc fini par leur donner des tétines. Des tétines toutes minis riquiqui pour leur bouches minis riquiqui.

Une fois que l'habitude était prise, trop tard pour leur enlever.

Après avoir perdu quelques tétines lors de promenades, je leur ai mis des attaches tétines.

Parce que ces demoiselles balançaient leur tétine par dessus bord, et le temps que je m'en aperçoive je ne pouvais pas refaire tout le chemin en sens inverse pour retrouver le précieux objet... 

Le reste de la balade était beaucoup moins agréable, car elles hurlaient dans mes oreilles me faisaient bien comprendre qu'elles voulaient récupérer leur bien! (nota bene: toujours avoir un double de tétine d'avance à la maison, pour remplacer les tétines égarées, croquées, usées...).

Bien pratique la nuit aussi ces attaches tétines, pour ne pas avoir à chercher partout dans le lit (les tétines fluorescentes ça existe aussi je crois, mais ça fait un peu boîte de nuit je trouve, non? 😃).

Bon maintenant je n'ai plus besoin de me lever la nuit pour leur rendre leur tétine car elles ne la perdent quasiment plus jamais (ça arrive encore, très rarement, quand elles décident d'elles mêmes de ne pas attacher l'attache tétine).


Ma tétine, mon doudou, et mon papa
Ma tétine, mon doudou, et mon papa

A quand le sevrage?


Mes filles ont un peu de mal à se passer de leur tétine.

On a quand même limité petit à petit: 

- au début, c'était un peu tout le temps, parce que c'était un peu la solution de facilité dès qu'elles pleuraient, mais du coup j'ai l'impression que ça n'avait plus l'effet voulu, c'est-à-dire les apaiser. 

- on est donc passés à une autre stratégie: on leur donnait juste pour le dodo, la voiture, les promenades en poussette, et les examens médicaux. Là au moins, ça avait déjà un peu plus l'effet escompté: elles ne les avaient plus en permanence, donc elles savouraient davantage de les avoir.

- et ensuite on a réussi à limiter vraiment, pour que ça ne soit plus que pour le dodo (sieste et nuit, y compris siestes à l'école). Il leur arrive parfois de les réclamer dans la journée, mais on leur explique que ce n'est que pour le dodo, et elles n'insistent pas.

Idem pour les doudous, qui ne sont pour leur part jamais allés en promenade (tans pis pour eux!) ou aux rendez-vous médicaux (tans mieux pour eux!). Je n'ai pas envie qu'elles les trimbalent partout, qu'ils soient tout le temps cracras et pleins de microbes. 

Donc le matin, on descend avec les doudous et les tétines le temps de faire un gros câlin pour se réveiller et se mettre en route, mais après elles savent qu'elles doivent me donner tout leurs bidules machins trucs ou aller les déposer dans les escaliers pour venir prendre le petit déjeuner. En général, j'arrive facilement à troquer tout ça contre une brioche 😉.

J'avoue que par contre, le weekend, on est plus laxistes... Il n'est pas rare le matin qu'on traîne dans le canapé devant les dessins animés, et qu'elles gardent leurs doudous et leurs tétines une bonne partie de la matinée...

Mais bon, je ne m'en formalise pas, on a bien le droit de se laisser vivre un peu!

enfant-tetine
Ma tétine et mon doudou


Des solutions?


Finalement, ça se fait quand et comment la transition?


- A Noël: donner la tétine au père noël?

J'ai vu des parents faire comme ça. Personnellement, je ne suis pas fan... 

Mes puces sont déjà terrorisées inquiètes quand elles voient le grand barbu, je ne vois pas pourquoi en rajouter en lui collant l'étiquette de "celui qui prend les tétines"

Bon ok, il ramène des jouets en contrepartie, mais on fait déjà assez de chantage aux enfants avec ça: non seulement on les menace en leur disant qu'ils n'auront pas de jouets s'ils ne sont pas sages, mais en plus ils devraient se séparer d'un de leur bien les plus chers?!

En plus, le fait de miser sur cette solution est contraignante du point de vue du calendrier: Noël, ça tombe toujours fin décembre d'après ce qu'on m'a dit... Et si l'enfant se sent un peu plus prêt un mois avant, ou deux mois après? 

Ils ne sont pas déjà assez bousculés sans arrêt nos pauvres bouts de chou?

Bref, je n'aime pas l'idée

Mais peut être que vous êtes d'un autre avis?


- Leur expliquer qu'ils sont trop grands?

Trop grands par rapport à qui? à quoi?

Quel sentiment d'injustice: on saurait donc toujours à leur place ce qui est mieux pour eux?

Cette solution n'est même pas envisageable pour moi.

Sans parler du fait que leur papa de 32 ans a encore un doudou, alors là côté injustice on ne pourrait pas faire pire: "toi tu ne peux pas avoir une tétine, mais papa il peut avoir un doudou".

Faut se mettre à leur place un peu... et arrêter de vouloir les faire rentrer dans des normes débiles inadéquates.


- Attendre que cela vienne d'elles mêmes?

J'aurais tendance à pencher en faveur de cette solution, parce que de toute manière je ne me vois pas les priver de quoi que ce soit qui les réconforte.

C'est limite de l'abus de pouvoir. "C'est moi qui décide, et je te dis que tu es trop grand pour avoir une tétine". Ou comment faire naître chez ses enfants un profond sentiment d'injustice et d'incompréhension, voire de perte de confiance envers ses parents...

Ça me paraît tout aussi stupide que si on me disait: "tu as 32 ans, tu es trop vieille pour faire des câlins et des bisous à ta maman". Essayez un peu de m'en empêcher!

Je me rends compte qu'une de mes princesses se détache déjà un peu plus facilement de ses doudous et de sa tétine, et que l'autre y est beaucoup plus attachée. 

Alors, chacune son rythme, on verra bien.

Et puis après tout, qu'est-ce qu'on risque? 

- Qu'elles aient les dents un peu trop en avant? ou autre chose dans le même genre? 

Je ne suis pas sûre que ça change grand chose: moi je n'ai pas gardé ma tétine très longtemps, et ça ne m'a pas évité de porter un appareil dentaire pendant des années à l'adolescence (et d'ailleurs, j'en reporte un depuis quelques mois, car de toute façon tout a rebougé il y des années).

- Les regards des gens et des commentaires
Du style: "elles ne sont pas un peu grandes pour avoir des tétines?" 
Est-ce que les gens font vraiment ce genre de remarques? 
Si c'est le cas, est-ce que j'en ai vraiment quelque chose à faire?
Réponse: non, je m'en moque royalement, j'ai déjà tellement entendu de commentaires en tout genre que plus rien ne m'étonne, et plus rien ne m'atteins!

Donc au final, j'aime autant être patiente

Vous allez peut être me dire: "facile à dire, elles n'ont que trois ans et demi, aucune raison de paniquer c'est encore bien trop tôt!".

Pas de problème, on en reparle dans un an, dans deux ans, dans trois ans. Je ne suis pas pressée.

Je préfère stresser pour d'autres problèmes plus importants, et là il y a le choix! 😄


Et vous, jusqu'à quel âge ça vous paraît normal que votre enfant ait une tétine?

4 commentaires :

  1. J'aime bien ton approche "ça viendra quand ça viendra"... de toute manière si elles suçaient leur pouces, ce serait bien plus compliqué à limiter.... et puis vu que c'est juste pour la nuit et les siestes, ça ne nit pas à leur capacité d'expression ! Mon fils de 3 ans a toujours une tétine pour la nuit et la sieste. Pareil on est plus laxiste le week-end, ou durant les trajets en voiture et train, ou en cas de gros bobo. Mais s'il me parle avec sa tétine je lui dis que je ne comprends pas, alors il l'enlève :)
    Ma fille a 7 mois et demi, et elle n'a jamais voulu de tétine, ni pris son pouce alors...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, je leur fait enlever la tétine pour parler sinon c'est incompréhensible mdr

      Supprimer
  2. Ahaha, ce post m'a fait bien rire! ;-)
    tellement de points commun avec ma fille née à 26sa...
    Elle a toujours été très accro à la sucette comme bon nombre de prémas sans doute. Dès sa naissance d'ailleurs!! cela impressionnait même les puericultrices tellement elle faisait du bruit en suçotant! on l'entendait presque à l'autre bout de la pièce de néonat!...
    Comme toi on a essayé de limiter l'accès (seulement pour dormir) même si ce n'était pas toujours facile. Lorsqu'elle est entrée à l'école elle la réclamait en rentrant le soir à la maison, c'etait un peu dur mais bref... je me suis toujours dit que ça allait être vraiment compliqué de s'en débarrasser!
    Et bien contre toute attente, non!
    L'été de ses 5 ans, je la sentais presque prête (et moi aussi) on en parlait de temps en temps. Comme elle avait très envie d'avoir une barbie je lui ai proposé d'envoyer sa sucette au pere noel et d'aller lui acheter une barbie en suivant (je précise que j'étais assez opposée aux barbies par principe mais que j'étais prête à faire un effort à cette occasion). Elle était enthousiaste à cette idée.
    Et voilà, aussitot dit aussitot fait, on a préparé une belle enveloppe, elle a mis sa sucette dedans avec un petit mot pour le pere noel et hop dans la boite aux lettres en plein mois d'aout! (sans timbre et sans adresse de retour!!) Et on est parties acheter une barbie à mademoiselle...
    Bon, elle a un peu regretté sa sucette les jours suivants, mais pas tant que ça, et puis barbie était là pour la consoler... ;-) Nous avons essayé de valoriser tout ça pour l'encourager à penser à autre chose et voilà! L'avantage c'est qu'on n'avait plus le choix, il n'y avait plus de sucette à la maison (heureusement car le papa aurait pu craquer...)
    Voilà notre petite histoire...
    Ce que je retiens, c'est que c'est peut être nous qui n'étions pas prêts à nous séparer de la sucette plus tot (ben oui, ya des cotés pratiques quand meme à ce petit bouchon!)
    Elle a 7 ans maintenant et on est bien contents d'avoir réglé cette question avant que ses dents définitives ne commencent à pousser.
    F

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui par contre c'est clair que j'aimeraisi aussi qu'elles arrivent à s'en passer avant que les dents définitives ne commencent à pousser...!!

      Supprimer